Incorporating Diversity – Julie Dotsch

This article is also available in French.

 

Diversity refers to all the ways that humans are unique. It influences many things, including how we judge others, how society values individuals and the outcomes individuals will have in life. It also influences our self image and our expectations for ourselves, our children and our families. All children have the right to be respected and to have programs adapted for their abilities, learning style and family beliefs.


Categories of Diversity

There are 12 categories of diversity used to describe someone.

  • Ability – different developmental or physical abilities
  • Age – perceived and actual age-related judgments (e.g., teen parent, old man)
  • Appearance – different heights, weights, perceptions of beauty
  • Beliefs – religions, spiritualism, childrearing, family values
  • Criminal Record – including formerly imprisoned political refugees
  • Culture – traditions, language, shared values, perceptions, practices
  • Family Composition – who is in the family, family roles and any recent changes
  • Gender – whether a person is male, female or transgendered
  • Language – home language, ESL or literacy level
  • Race – a group of people connected by a set of genetically determined physical characteristics (e.g., skin colour, facial features and hair)
  • Socioeconomic Status – a person’s occupation, financial status
  • Sexual Orientation – heterosexuality, homosexuality, bisexuality and transsexuality

Benefits of Including Diversity

  • Children build self-esteem and a positive cultural identity when they feel they belong.
  • Children and families are more likely to keep cultural traditions and feel supported and valued in their childrearing practices and beliefs.
  • Children build social skills and become more adaptable to varying cultures, beliefs and abilities.
  • Naturalizes children’s similarities and differences in positive ways.
  • Encourages interaction amongst families and involves them in the program.
  • Gives educators a better understanding of individual children.
  • Makes educators more aware of their biases so they can make efforts to reduce them.

Trying to Reduce Your Biases

To give children positive messages about similarities and differences, our own behaviour should reflect what we hope to teach. Many biases are unintentional. Look at your current practices. (e.g., Which families or children are you drawn to? Which do you avoid?) Write down all the children’s names. Which came more readily to you and why? Write down something you know about each child. Which children had a negative attribute attached to them and which ones did you have trouble coming up with an attribute for? It takes conscious work to make yourself be more equitable.

Adapting Settings, Programs and Interactions

Children need to see images of others like themselves throughout the program — on the walls, in books, in materials and in activities. Photos of children’s families help children connect home and school and learn about diversity. (For more information about inclusive settings, check your program resources for Checklist for Quality Inclusive Education: A Self-Assessment Tool for Early Childhood Settings. If needed, you can purchase a copy through the Early Childhood Resource Teachers Network of Ontario.)

Look at the books in your program and see how they can be adapted to include home language, diverse illustrations and support for second language learning. Create diverse experiences through play. For example, when you observe children fighting over the one doll carriage you have, bring in scarves and slings and sing lullaby songs from different lands.

Include children’s home languages in your program to build feelings of identity, connection and pride. Care also needs to be taken to use inclusive language (e.g., letter carrier vs. mailman), and gender role assumptions must be looked at carefully.

Holiday Celebrations

Traditionally, Canadian child care centres have focused on Christian celebrations. This has left some children and families feeling excluded.

Guidelines for Celebrating Holidays

  • Use holiday activities as a part of many other kinds of activities about a cultural group.
  • Set holiday activities in the context of people’s daily lives and beliefs.
  • Establish the distinction between learning about another person’s holiday rituals and celebrating one’s own. Encourage children to share feelings as well as information.
  • Honour and demonstrate respect for every group that is represented in your classroom. Do not treat some holidays as “exotic” and others as “regular.”
  • Plan strategies for working with the children whose families’ beliefs do not permit participation in holiday celebrations.
  • Be sensitive to the possibility that families with low incomes may find certain holidays stressful. Find inexpensive ways to celebrate rather than solving the problem with charity.

DIVERSITY CHECKLIST

How does your program rate?

  • Materials given to parents are translated and/or written in simple English or with visuals.
  • I have reviewed my materials to ensure they include non-stereotypical, modern day images of people of differing races, religions, cultures, ages, appearances, social classes and genders.
  • A special effort has been made to incorporate and support diverse family languages, beliefs, traditions and values into the regular program.
  • I deal with any discrimination immediately even if it not intentional.
  • I avoid using terms like “we” and “they” when speaking about a person whose racial/cultural background differs from my own.
  • I adjust my communication style for each child and parent that I interact with and spend time communicating with every child and family.
  • I demonstrate that I value diversity and see the benefits of this for myself and others.
  • There is regular training for staff on these issues.

Julie Dotsch is an ECE Diversity consultant for her company One World. She is well known in the community for her interactive workshops and her specialized knowledge of immigrant preschoolers and their families. Julie can be contacted at oneworld@sympatico.ca.

 



 

Intégrer la diversité – Julie Dotsch

La diversité est définie comme étant tout ce qui rend les êtres humains uniques. La diversité influ•ence bien des choses : comment nous jugeons les autres, comment la société valorise les individus et comment chacun réussit dans la vie. Elle influence également l’image que l’on a de soi ainsi que les attentes que l’on a de soi-même, de nos enfants et de nos familles. Tous les enfants ont le droit d’être respectés et d’avoir des programmes adaptés à leurs capacités, à leur style d’apprentissage et aux valeurs de leur famille.


La diversité et ses catégories
Il y a 12 catégories de diversité utilisées pour décrire une personne.

  1.  Capacités – Différentes capacités physiques ou développementales.
  2. Âge – Jugement perçu et réel porté sur l’âge (p. ex., mère adolescente, vieillard).
  3. Apparence – Différentes grandeurs et grosseurs, perceptions de la beauté.
  4. Croyances – Religions, spiritualité, pratiques d’éducation des enfants, valeurs familiales.
  5. Casier judiciaire – Cette catégorie inclut les réfugiés politiques qui ont été emprisonnés par le passé.
  6. Culture – Traditions, langues, valeurs communes, perceptions, pratiques.
  7. Composition de la famille – Qui sont les membres de la famille, quels sont les rôles dans la famille et tout changement récent.
  8. Sexe – Si une personne est de sexe masculin ou féminin, ou transgenre.
  9. Langue – Langue parlée à la maison, français langue seconde ou niveau de littératie.
  10. Race – La race s’entend d’un groupe de personnes qui sont liées par un ensemble de caractéristiques physiques déterminées par l’hérédité (p. ex., couleur de la peau, caractéristiques faciales et cheveux).
  11. Statut socioéconomique – L’emploi d’une personne, sa situation financière.
  12. Orientation sexuelle – Hétérosexualité, homosexualité, bisexualité et transsexualité.

Avantages qu’il y a à intégrer la diversité

  • Lorsque les enfants ont un sentiment d’appartenance, ils développent leur estime d’eux-mêmes et une identité culturelle positive.
  • Les familles sont plus portées à préserver leurs traditions culturelles et se sentent soutenues et valorisées dans leurs pratiques d’éducation des enfants et leurs croyances.
  • Les enfants développent des aptitudes sociales ainsi que la capacité de s’adapter à des cultures, des croyances et des capacités différentes.
  • Les ressemblances et les différences deviennent naturelles et positives pour les enfants.
  • La diversité favorise l’interaction entre les familles et encourage les familles à participer au programme.
  • La diversité aide les éducatrices à mieux comprendre chaque enfant.
  • Les éducatrices ont plus conscience de leurs préjugés et peuvent, par conséquent, faire des efforts pour les éliminer.

Essayez d’éliminer vos préjugés
Si l’on veut donner aux enfants un message positif sur les ressemblances et les différences, notre propre comportement doit refléter ce que nous voulons enseigner. Beaucoup de préjugés sont inconscients. Examinez vos pratiques actuelles (p. ex., quelles familles ou quels enfants vous attirent? Quelles familles ou quels enfants évitez-vous?) Écrivez le nom de tous les enfants de votre groupe. Quels noms vous sont venus à l’esprit immédiatement, et pourquoi? Pour chaque enfant, écrivez quelque chose que vous savez de lui. Pour quels enfants avez-vous eu un commentaire négatif, et pour quels enfants avez-vous eu de la difficulté à dire quelque chose? Si l’on veut réduire nos préjugés et avoir un meilleur sens de l’égalité, il faut faire un travail conscient.

Adaptez les milieux, les programmes et les interactions
Les enfants ont besoin de voir des images d’autres personnes comme eux dans tous les aspects du programme : sur les murs, dans les livres, dans le matériel et dans les activités. Des photos de leur famille les aideront à faire le lien entre la maison et l’école et à apprendre la diversité. (Pour plus de renseignements sur les milieux inclusifs, lisez la ressource (en anglais seulement) intitulée Checklist  for Quality Inclusive Education: A Self-Assessment Tool for Early Childhood Settings. Au besoin, vous pouvez acheter un exemplaire de cette ressource auprès de l’organisme Early Childhood Resource  Teachers Network of Ontario.)
Examinez les livres utilisés dans votre programme et voyez comment vous pouvez les adapter pour inclure des langues parlées à la maison, la diversité dans les illustrations et le soutien à l’apprentissage d’une langue seconde. Créez des expériences de la diversité par le jeu. Par exemple, si vous voyez des enfants s’arracher la seule poussette que vous ayez, apportez des foulards et des écharpes, et chantez des berceuses de différents pays.
N’oubliez pas d’inclure les langues que les enfants parlent à la maison pour les aider à développer leur sens de l’identité, de l’appartenance et de la fierté. Faites également attention aux mots utilisés dans un milieu inclusif (p. ex., facteur plutôt que postier), et examinez attentivement les idées reçues  concernant les rôles de genre.

Célébration des fêtes
Traditionnellement, les centres de garde d’enfants canadiens célébraient les fêtes chrétiennes. La situation a créé un sentiment d’exclusion chez certains enfants et certaines familles.

Lignes directrices pour célébrer les fêtes

  • Intégrez la célébration d’une fête dans une variété d’activités se rapportant à un groupe culturel.
  • Placez les activités d’une fête dans le contexte de la vie quotidienne et des croyances des gens.
  • Faites la distinction entre apprendre les rituels des fêtes d’une autre personne et célébrer vos propres fêtes. Encouragez les enfants à exprimer ce qu’ils ressentent et ce qu’ils savent.
  • Honorez et respectez chaque groupe représenté dans votre classe. Ne traitez pas certaines fêtes comme des fêtes « exotiques » et d’autres comme des fêtes « ordinaires ».
  • Prévoyez des stratégies pour travailler avec les enfants dont la famille a des croyances qui ne l’autorisent pas à participer à la célébration de fêtes.
  • Soyez sensible au fait que certaines familles ayant un revenu modeste peuvent trouver certaines fêtes stressantes. Trouvez des façons peu coûteuses de célébrer des fêtes plutôt que de résoudre le problème en faisant la charité.

LISTE DE CONTRÔLE POUR LA DIVERSITÉ
Quelle cote donnez-vous à votre programme?

  • Le matériel remis aux parents est traduit ou rédigé dans un français simple, ou comporte des images.
  • J’ai revu mon matériel pour m’assurer qu’il inclut des images modernes et non stéréotypées de personnes d’une variété de races, de religions, de cultures, d’âges, d’apparences, de classes sociales et d’orientations sexuelles.
  • Nous avons fait un effort spécial pour intégrer dans notre programme les langues, les croyances, les traditions et les valeurs de nos diverses familles.
  • Je résous toute forme de discrimination immédiatement, même si elle est inconsciente.
  • Lorsque je parle d’une personne, d’une race ou d’une culture différente de la mienne, j’évite d’utiliser des termes comme « nous » et « eux ».
  • J’adapte mon style de communication à chaque enfant et à chaque parent avec qui j’interagis, et je passe du temps à communiquer avec chaque enfant et avec chaque famille.
  • Je montre que j’apprécie la diversité et que je comprends les avantages de la diversité pour moi-même et pour les autres.
    Le programme offre régulièrement de la formation au personnel sur la diversité.

Julie Dotsch est conseillère sur la diversité en éducation de la petite enfance dans son entreprise One World. Elle est bien connue dans la communauté pour ses ateliers interactifs et ses connaissances spécialisées sur les enfants immigrants d’âge préscolaire et leur famille. On peut communiquer avec elle par courriel à oneworld@sympatico.ca.

 

Share this...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone